Le Kenya encore victime de piratage

par Teknolojia News

[Article issu de la Newsletter] Les gouvernements africains sont-ils armés face aux cyberattaques ? Le 1er juin, 18 sites internet liés au gouvernement kényan ont été “défacés” – anglicisme désignant la modification de l’interface d’une page web à la suite d’un piratage – par un mystérieux groupe de hackers qui se fait appeler la Kurd Electronic Team. L’attaque est survenue alors que le gouvernement kényan est en train de déployer Huduma Namba, un projet controversé de système biométrique qui amène certains à penser que le Kenya veut vendre les données de ses citoyens à l’entreprise privée la plus offrante.

Il a fallu plus de 24 heures aux autorités kényanes pour reprendre le contrôle sur ses sites. Un aveu d’impuissance pour le site iAfrikan, pour qui le gouvernement kényan doit revoir sa stratégie de cyberdéfense. Pourtant ce n’est pas la première fois que l’administration du pays subit un tel piratage : en 2012, rappelle iAfrikan, 103 sites administratifs kényans avaient été piratés par un seul hacker.

Depuis quelques années, les gouvernements africains sont de plus en plus ciblés par des cyberattaques, souvent pour des raisons politiques. Ce fut le cas de l’Afrique du Sud et du Gabon en 2018 et, plus récemment, du Soudan et du Zimbabwe, visés par Anonymous pour la censure numérique que les régimes en place ont imposé à leur population.

Lire aussi

2 commentaires

Malentendants : au Kenya, l’espoir au bout des doigts | Teknolojia janvier 10, 2020 - 5:15

[…] en train de faire le tour de la presse spécialisée en Afrique. Et pour cause, cet entrepreneur kényan de 25 ans a fait preuve d’une ingéniosité qui n’est pas passée inaperçue […]

Répondre
Malentendants : au Kenya, l'espoir au bout des doigts - Teknolojia mars 13, 2020 - 10:05

[…] en train de faire le tour de la presse spécialisée en Afrique. Et pour cause, cet entrepreneur kényan de 25 ans a fait preuve d’une ingéniosité qui n’est pas passée inaperçue […]

Répondre

Laisser un commentaire