Les Mooc, cache-misère de l’éducation en Afrique

par Teknolojia News

[Article issu de la Newsletter] C’est l’histoire d’un espoir déçu que nous conte cette semaine l’Agence Ecofin dans son Hebdo. Celui des Mooc, ces cours en ligne, gratuits et ouverts à tous, qui ont commencé à faire tourner les têtes, notamment dans les pays en développement, au début des années 2010. Ceux-ci offraient un double avantage : la flexibilité de l’apprentissage et surtout un coût très bas (le prix d’une connexion).

Mais près d’une décennie plus tard, le miracle n’a pas eu lieu, même si des cohortes d’Africains s’y sont inscrits. Aussi simple d’accès semblent-ils, les Mooc se sont heurtés sur le continent à des défis de connexion parfois insurmontables. La langue aussi – essentiellement l’anglais – a posé problème. Surtout, ils n’ont pas permis de faire croître la population des apprenants. Mais tout est-il à jeter pour autant ? Non, nous dit cette analyse à lire ici.

Lire aussi

Laisser un commentaire