Au Togo, les données ouvertes ont désormais leur conférence

par Teknolojia News

A Lomé, la communauté open source Minodoo a réussi son pari : organiser la première conférence consacrée aux données ouvertes en Afrique, celles qui sont en libre accès pour que chacun puisse les utiliser, les modifier, s’en servir pour son usage personnel ou pour créer un service ou une application. L’Open Data Day s’est déroulé le vendredi 30 novembre à l’Hôtel 2 Février, dans la ville qui a vu naître le WoeLab, le premier fablab du continent.

► Lire également : les langues africaines en quête de reconnaissance… vocale

On y retrouvait de nombreux acteurs de l’open source, et notamment toute la communauté OpenStreetMap d’Afrique de l’Ouest, du nom d’un logiciel de cartographie similaire à Google Maps mais qui récolte des données dont les développeurs peuvent se servir pour toute autre utilisation.

La ministre togolaise des Postes et de l’Economie numérique, Cina Lawson, était présente pour promouvoir la plateforme gouvernementale d’open data.

“A l’issue de cette conférence, on aimerait que les acteurs de l’administration publique soit informés et formés sur ce que c’est que l’open data et qu’ils mettent à disposition des populations les données”, a précisé Eklou Kodjo Amemassovor, coordonnateur de la conférence.

Pour l’ambassadeur des Etats-Unis David Gilmour, dont l’établissement était partenaire de l’événement, “le Togo doit aller plus loin pour bénéficier des avantages des données”. Il a invité le pays à rejoindre le Partenariat pour le gouvernement ouvert (PGO).

Lire aussi

1 commentaire

En Afrique, les data-centers poussent comme des champignons | Teknolojia janvier 10, 2020 - 1:56

[…] Lire également : une première conférence sur les données ouvertes au Togo […]

Répondre

Laisser un commentaire