Les femmes, encore laissées-pour-compte de l'entrepreneuriat africain

L’univers des startups est loin d’atteindre la parité, c’est le moins que l’on puisse dire. Dans le monde, seules 22% d’entre elles comptent au moins une femme parmi leurs membres fondateurs, selon Disrupt Africa. Pire : celles-ci ne reçoivent que 2,2% des investissements.

Lire également : Réduire les inégalités hommes-femmes est un gage de richesse

Sur le papier, l’Afrique semble quelque peu mieux lotie : 27% des entrepreneurs du continent sont des femmes, soit plus que partout ailleurs. Mais selon l’ONU, ce chiffre cache une autre réalité : la plupart des sociétés gérées par des Africaines sont de petits commerces et seules 9% des startups africaines vouées à se développer sont dirigées par des femmes.

Pourtant, une étude de la Harvard Business Review montre qu’impliquer hommes et femmes équitablement dans l’entrepreneuriat pourrait augmenter le PIB d’un pays de 3 à 6%. Et si l’Afrique montrait l’exemple aux autres continents ?

Un commentaire sur “Les femmes, encore laissées-pour-compte de l'entrepreneuriat africain

  1. Ping : Levées de fonds : plus de 2 milliards de dollars pour les startups africaines | Teknolojia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.