L’Américaine Goldman Sachs mise une nouvelle fois gros sur Jumo

par Teknolojia News

[Article issu de la Newsletter] C’est un géant de la finance américaine que l’on remarque de plus en plus dans le secteur de l’innovation en Afrique. La banque Goldman Sachs a une nouvelle fois montré, il y a quelques jours, son attrait pour les startups africaines en investissant (avec le britannique Odey Asset Management et le fonds LeapFrog Investments) près de 50 millions d’euros dans la perle fintech Jumo, spécialisée dans l’inclusion financière des populations peu bancarisées.

Lire également : Plus de 2 milliards de dollars de levées de fonds pour les startups africaines

Un apport qui devrait appuyer l’essor international de cette société sud-africaine, fondée en 2015. Objectif : conquérir le Nigeria, la Côte d’Ivoire, mais aussi l’Inde. Au total, depuis sa création, Jumo a réussi à lever près de 136 millions d’euros.

Goldman Sachs, pour sa part, continue d’avancer ses pions sur le continent. Déjà présente lors d’une levée de fonds pour Jumo en 2018, la banque américaine, qui a généré près de 36 milliards de dollars de revenus l’année dernière, mise de plus en plus sur des valeurs sûres de la Tech africaine (comme Jumia) mais aussi sur des valeurs montantes, comme la nigériane Kobo 360 ou la kényane Twiga.

Des investissements tous azimuts qui se doublent d’une volonté d’accroître sa présence sur son terrain de jeu habituel : il y a un mois, Goldman Sachs a obtenu la permission d’opérer en Afrique du Sud.

Lire aussi

Laisser un commentaire