OpenRAN : MTN pionnier des télécoms dans le monde

Parfois, l’inclusion numérique ne passe pas seulement par une volonté politique, mais aussi par des choix technologiques. MTN l’a bien compris. Ce 16 juin, le premier fournisseur d’accès à internet en Afrique a annoncé qu’il déploierait son « réseau ouvert d’accès radio », plus communément désigné sous son nom anglais, OpenRAN, à travers toute l’Afrique, d’ici la fin 2021, avec l’aide de plusieurs partenaires (Voyage, Tech Mahindra, Altiostar, Mavenir et Parallel Wireless).

La technologie OpenRAN est un ensemble de spécifications techniques qui vise à rendre interopérables les dispositifs matériels (hardware) et logiciels (software) de technologies mobiles commercialisés par les équipementiers télécoms, comme Nokia, Ericsson, Samsung ou Huawei. Grâce à elle, un opérateur peut connecter des appareils individuels à d’autres parties d’un réseau par le biais de connexions radio, ce qui permet d’utiliser le cœur de réseau de n’importe quel équipementier télécoms pour bâtir son réseau 4G ou 5G – et donc accélérer leur couverture.

« Véritable tournant pour la progression de la téléphonie mobile sur les marchés émergents », selon Amith Maharaj, responsable de la planification et de la conception du réseau du groupe MTN, l’adoption de l’OpenRAN gagne des partisans même dans le monde occidental, notamment depuis les restrictions imposées par le gouvernement américain à Huawei pour l’approvisionnement en puces. En tête, on retrovue Samsung et Rakuten, mais aussi, plus récemment, des opérateurs européens comme Orange Deutsche Telekom, Vodafone ou Telefonica, rapporte ZDNet.

Pour MTN, le passage à l’OpenRAN s’inscrit dans un plan sur cinq ans pour améliorer l’accès à internet sur le continent, baptisé « Ambition 2025: Leading digital solutions for Africa’s progress ».

Mais il permettra également de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effets de serre, soutenant ainsi l’objectif de MTN baptisé Project Zero, qui vise des émissions nettes nulles d’ici 2040. (Photo : David Rosen/Flickr)

Related Posts

Laissez un commentaire