CivicTech : sept festivals et une ambition commune

par Teknolojia News

Après l’étude de CFI, l’agence française de développement médias (à lire dans notre troisième édition) voilà du concret ! La toute première édition du Civic Tech Festival s’est tenue simultanément à Abidjan, Bamako, Casablanca, Cotonou, Dakar, Douala et Ouagadougou le 20 décembre, à l’initiative de l’incubateur sénégalais JokkoLabs et en collaboration avec CFI et Digital Africa. Sept villes pour un objectif : améliorer la politique grâce aux outils technologiques.

► Lire également : Où en est la Civic Tech africaine ?

A la Marina de Casablanca, à l’Institut français de Cotonou et dans les locaux de JokkoLabs des autres villes, on a pu rencontrer Alexandre Guibert Lette, co-fondateur de « Sénégal vote », une carte qui sert à visualiser les centres de vote dans le pays de la teranga, l’équipe d’Eco Running, une course à visée écologique à Cotonou, Bassératou Kindo, présidente de l’Association des blogueurs du Burkina ou encore Eleanor Mitchell-Heggs, qui promeut l’entrepreneuriat féminin à Buea, au Cameroun.

La suite ? Réseauter. « L’idée, c’est de constituer une communauté de startups, de jeunes porteurs de projets Civic Tech qui contribuent vraiment à promouvoir la participation citoyenne », développe Médard Agbayazon, fondateur du BloLab de Cotonou et coordonnateur de l’événement dans la ville béninoise. (Photo : Volontaires à JokkoLabs / Crédit : Rgaudin / CC)

Lire aussi

1 commentaire

Un guide pour entreprendre en Afrique de l’Ouest | Teknolojia janvier 10, 2020 - 4:47

[…] Lire également : 7 festivals et une ambition commune pour la Civic Tech en Afrique […]

Répondre

Laisser un commentaire