Partech réalise une levée record pour les startups africaines

par Teknolojia News

Ils visaient les 100 millions d’euros, ils en ont récoltés 125. Tidjane Deme et Cyril Collon, du fonds d’investissement Partech Africa, réalisent ainsi un record dans la levée de fonds de venture capital (capital-risque, voir encadré) destinée aux startups africaines. Après un premier tour des investisseurs à 57 millions en 2018, l’ex-directeur de Google en Afrique francophone et l’ancien cadre d’un opérateur télécom en Afrique ont doublé la mise.

Lire également : Quelles startups suivre en 2019 ?

Parmi les 40 souscripteurs, on retrouve la Banque africaine de développement, la Banque européenne d’investissement, mais aussi Orange, JCDecaux, L’Oréal ou encore le groupe allemand propriétaire de la radio française RTL.

Avec cet argent, Partech Africa s’engage à accompagner les startups dans la recherche de contrats et de partenariats. Le fonds, basé à Dakar, prévoit aussi l’ouverture d’un pôle de business et de développement pour renforcer la visibilité des startups africaines par les acteurs européens et américains. Tidjane Deme et Cyril Collon en ont enfin profité pour annoncer l’arrivée de Ceasar Nyagah comme nouveau directeur d’investissement Partech Africa, qui s’installera dans un nouveau bureau à Nairobi, au Kenya.



■ Qu’est-ce que le capital-risque ?

Appelé venture capital (ou VC) en anglais, le capital-risque est une forme d’investissement qui consiste, pour une une grosse entreprise ou un gros organisme privés ou publics, d’acheter des parts minoritaires dans une entreprise non cotée et qui n’a pas encore atteint son point d’équilibre.

Mode privilégié des startups africaines pour lever des fonds, le capital-risque semble être l’espoir du développement économique du continent pour certains. Mais il doit faire face à de nombreux défis (à lire ici ou ).

📬 L’essentiel de la Tech africaine est dans notre newsletter

Lire aussi

Laisser un commentaire