Quand Mozilla épaule (aussi) les startups africaines

par Teknolojia News

Le monde entier connaît Mozilla pour son célèbre navigateur Firefox (autour de 10% de part de marché), moins pour son ambition à épauler les startups. Et pourtant, la fondation qui s’est donnée pour mission de défendre un web ouvert, a compris que pour mener cette bataille de longue haleine, il ne fallait pas se contenter d’agir, mais aussi d’aider les autres à agir.

► Retrouvez tous nos articles sur les startups africaines

“Il est temps de s’associer avec les personnes qui partagent cette vision et de travailler main dans la main pour la rendre possible”, écrivait la nouvelle PDG Mitchell Baker, le 9 avril dernier, en plein confinement mondial. C’est sans aucune doute dans cet esprit qu’est né l’incubateur Mozilla Builders.

Celui-ci repose sur trois programmes :

  • Le Startup Studio, destiné aux jeunes entreprises en phase de démarrage, et où Mozilla mettra la main au portefeuille à hauteur de 75 000 dollars. “Presque tous les initiatives acceptées dans le Startup Studio seront de (très) jeunes pousses, peut-on lire sur le site de l’incubateur. Cela signifie que vous avez une équipe et probablement un produit ou un prototype avec quelques utilisateurs manifestant un intérêt initial.”
  • Le MVP Lab, centré sur le développement d’un produit / prototype, avec un soutien de Mozilla à hauteur de 16 000 dollars. Une première cohorte a déjà été sélectionnée pour la session de printemps. Le MVP Lab court sur huit semaines.
  • L’Open Lab, qui aide à bâtir une communauté autour d’une idée non concrétisée encore. C’est un peu l’antichambre des deux autres programmes, avec à la clé une aide de 10 000 dollars de la part de Mozilla.

Un incubateur qui n’oublie pas l’Afrique

Le site Techpoint Africa est aller questionner deux mentors embarqués dans le projet, qui ont confirmé que l’incubateur était bien ouvert aux startups africaines, et que d’ailleurs, certaines avaient déjà été sélectionnées dans le MVP Lab de printemps.

L’un d’eux fait même remarquer que “de nombreuses startups africaines [lancent] des initiatives qui déplacent l’équilibre du pouvoir des forces centralisées vers les individus et les communautés” et que c’est précisément “l’une des raisons pour lesquelles l’incubateur Mozilla Builders a été créé”, écrit le site.

Lire aussi

Laisser un commentaire