Julie Owono : « Les violences contre les femmes ont un impact sur l’économie »

par Teknolojia News

« En Afrique, les données sur la cyberviolence envers les femmes sont peu récoltées, ce qui rend difficile l’évaluation de son ampleur. » C’est le sombre constat dressé par Julie Owono, directrice de l’ONG Internet sans frontières, dans une tribune publiée sur le site du magazine camerounais Digital Business Africa. Si la plupart des Etats du continent se sont dotés de lois contre la cybercriminalité, l’avocate déplore que le cyber-harcèlement ait été éludé.

Lire également : WhatsApp bientôt restreint au Sénégal ?

Pourtant, souligne-t-elle, « les violences contre les femmes ont un impact sur l’économie nationale ». A commencer par leur inclusion dans le secteur numérique : une femme a deux fois plus de risques qu’un homme d’être victime de cyber-violence (revenge porn, menaces, harcèlement…), selon une étude du Pew Research Center citée par l’activiste. De quoi passer l’envie à certaines « d’innover et de créer de la richesse grâce à l’outil numérique », ajoute-t-elle.

Le cyber-harcèlement n’a été pris au sérieux que très tard par de nombreux pays dans le monde : la France n’a voté une loi contre le revenge porn qu’en 2016… Mais de plus en plus de pays proposent un soutien moral et juridique, comme le Pakistan avec la Digital Rights Foundation ou le Kenya, où la police est formée par Facebook, la Banque africaine de développement et l’Autorité de régulation des télécommunications sur ces questions.

📬 L’essentiel de la Tech africaine est dans notre newsletter

Lire aussi

1 commentaire

Le festival berlinois re:publica pose ses valises au Ghana | Teknolojia janvier 10, 2020 - 2:53

[…] Lire également : Julie Owono : « les violences contre les femmes ont un impact sur l’économie &raq… […]

Répondre

Laisser un commentaire