RDC : les machines à voter font toujours polémique

par Teknolojia News

Difficile de ne pas faire, cette semaine, un petit détour par la République démocratique du Congo, compte tenu des événements qui s’y déroulent. Alors que les élections générales – et notamment la présidentielle – devaient se tenir ce dimanche, le scrutin a été reporté d’une semaine, confirmant les craintes de nombreux observateurs, de l’opposition et d’une partie de la société civile.

Lire également : Le cobalt, « ressource stratégique » en RDC

Au cœur de l’imbroglio, on retrouve les fameuses machines à voter. Une partie des bulletins, contenant chacun un QR code, étant partie en fumée lors de l’incendie d’un entrepôt le 13 décembre dernier, la Commission électorale a opté pour un report des scrutins et se tourne désormais vers le fabriquant sud-coréen Miru pour qu’il produise 3,5 millions de bulletins en urgence. En une semaine, le délai semble très court.

L’utilisation de machines à voter, dont la Commission électorale (Céni) encense pourtant le mécanisme depuis février dernier, provoque l’ire de l’opposition et la méfiance de Washington. Le débat est devenu rapidement politique « avec une confusion entre une imprimante et un vote électronique », précise l’AFP qui revient cette semaine sur ces longs mois de polémiques. (Photo : Monusco / CC)

Lire aussi

1 commentaire

Internet : en RDC, élections riment avec privation | Teknolojia janvier 10, 2020 - 3:50

[…] Lire également : les machines à voter font toujours polémique en RDC […]

Répondre

Laisser un commentaire