Covid-19 : en Afrique, de bonnes idées prêtes à être incubées

par Teknolojia News

L’épidémie de Covid-19, qui a tardé à se manifester sur le continent africain, est désormais considérée comme une menace nationale par de nombreux pays. Les frontières se ferment, les mesures de confinement se multiplient, les couvre-feux s’instaurent. Mais la pandémie stimule aussi l’innovation en Afrique. Loin de rester les bras croisés, certains entrepreneurs ont fait de la lutte contre le nouveau coronavirus… un nouveau défi.

Lire également : La blogosphère africaine se mobilise contre le Covid-19

C’est le cas du Burkinabè Adama Sy Traoré, qui s’apprête à lancer DiagnoseMe, une application sur smartphone pour aider à diagnostiquer la maladie. Parti du hackathon en ligne “Hack for Wuhan”, le service a très vite été développé par l’ingénieur et son équipe, et devrait être disponible en français, dioula et peul sur iOS et Android d’ici la fin du mois de mars.

📬 L’essentiel de la Tech africaine est dans notre newsletter

Albad Mbengue, lui, a confectionné Abdou, un chatbot sur-mesure pour fournir des informations fiables au Sénégalais sur la pandémie.

D’autres initiatives, listées par WeeTracker, se centrent sur l’aide au personnel médical, comme COVID App, au Nigeria, qui apporte aux soignants des informations sur l’état de la propagation de la maladie dans le pays.

Accompagner ces solutions

Des idées comme comme celles-là, il en existe des centaines à travers le continent, si l’on en croit le nombre de réponses qu’a reçues le CCHub à son initiative. Le plus gros incubateur d’Afrique, désormais implanté à Lagos, au Nigeria, et à Nairobi, au Kenya, est en effet rapidement monté au front en lançant un appel à projets pour toutes les entreprises africaines qui souhaitent développer une solution afin d’enrayer la pandémie.

Chaque projet validé par l’incubateur bénéficiera d’un financement de 5 000 à 100 000 dollars (4 600 à 93 000 euros). “Si certains pays africains arrivaient au niveau de l’Italie ou du Royaume-Uni, je ne pense pas que leurs systèmes de santé soient assez résilients pour contrer une telle crise”, a déclaré Bosun Tijani, le PDG du CcHub, à TechCrunch (Photo Patrick Assalé / Unsplash)

Lire aussi

Laisser un commentaire