Au Niger, Airtel et Orange ont réglé (discrètement) leurs problèmes fiscaux

par Teknolojia News

Tout s’est fait dans le secret. Mis sous scellés entre fin novembre et début décembre derniers à Niamey, les locaux des deux principaux opérateurs télécom nigériens, Orange Niger et Airtel, ont rouvert.

► Lire également : Au Niger, le fisc attaque, Orange contre-attaque

Si elle refusait d’abord de payer les 22 milliards de francs CFA (34 millions d’euros) – soit 50% de son chiffre d’affaires – que lui réclamait le fisc nigérien pour “non-paiement d’impôt”, la filiale du groupe français aurait consenti à en régler une partie. Même chose pour Airtel, filiale de l’Indien Bharti, qui devait, elle, 62 milliards de francs CFA (94 millions d’euros) – soit 70% de son chiffre d’affaires.

Ces accords entre les opérateurs et la Direction générale des impôts ont été annoncés après des semaines de négociations. Aucune des parties n’a souhaité révéler plus de détails.

Lire aussi

1 commentaire

Orange dévoile son nouveau téléphone 3G à moins de 20 euros | Teknolojia janvier 21, 2020 - 1:30

[…] cette année au Mobile World Congress de Barcelone, la grand-messe de la téléphonie. Et notamment Orange, qui a présenté Sanza, son nouveau téléphone à destination des pays d’Afrique et du […]

Répondre

Laisser un commentaire