Le combat Washington Vs Huawei inquiète en Afrique

par Teknolojia News

[Article issu de la Newsletter] De Nairobi à Abidjan, cette semaine, une même inquiétude, celle de voir la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, qui s’est traduite par la mise sur liste de noire de l’entreprise Huawei par Washington, toucher de plein fouet le continent.

L’appréhension est légitime, tant les constructeurs chinois ont la mainmise sur le marché africain. Transsion, et ses marques Tecno, Itel et Infinix, occupaient la première place en 2018, selon un rapport de l’International Data Corporation, et Huawei la troisième. Le coréen Samsung complétait le podium.

► Lire également : Ghana : 100 millions de dollars pour la téléphonie mobile en zone rurale

Beaucoup d’utilisateurs se sont ainsi questionnés sur les conséquences de la suspension des services Google sur les téléphones Huawei. “Je n’ai pas les moyens de m’acheter un autre portable”, s’étranglait un Ivoirien. Bien au-delà, la presse s’interroge sur l’impact de ce conflit sur le développement des infrastructures. Le géant chinois est très présent dans la fibre optique, la 4G, le mobile money et bien évidemment le réseau 5G (on vous en parlait ici).

Jusqu’ici, les déboires de la firme de Shenzhen avec les Occidentaux semblaient se traduire par des investissements accrus en Afrique. Mais les conséquences financières sur le géant chinois et les pressions des Etats-Unis sur ses alliés pour arrêter toute collaboration avec Huawei pourraient à terme avoir des conséquences sur l’évolution de ces projets. (Photo : Open Grid Scheduler / CC)

📬 L’essentiel de la Tech africaine est dans notre newsletter

Lire aussi

Laisser un commentaire