La révolution africaine du mobile… et de ses infrastructures

par Teknolojia News

[Article issu de la Newsletter] Lorsque l’on pense “mobile en Afrique”, on pense MTN, M-Pesa, interopérabilité, mais plus rarement infrastructures. Pourtant, là aussi, l’enjeu est de taille. Avec des opérateurs téléphoniques, nouveaux ou historiques, toujours plus gourmands, les antennes doivent pousser à un rythme effréné sur le continent. On en compte près de 158 000 aujourd’hui en Afrique et beaucoup sont installées par Helios Towers, qui vient de réussir, cette semaine, son entrée en bourse à Londres, en étant valorisé 315 millions de dollars (285 millions d’euros).

Helios Towers est le troisième acteur du secteur en Afrique, derrière IHS Towers et American Towers, et concentre son activité sur le Congo, la RD Congo, le Ghana, la Tanzanie et l’Afrique du Sud. Mais comme ses concurrents, Helios Towers est confronté à un défi majeur sur le continent : le manque d’électricité, rappelle Quartz Africa, obligeant ces constructeurs à opter pour des installations hybrides, s’appuyant tantôt des batteries lithium-ion, tantôt sur l’énergie solaire.

📬 L’essentiel de la Tech africaine est dans notre newsletter

Lire aussi

Laisser un commentaire