Le Togo censure les réseaux sociaux au lendemain de la présidentielle

par Teknolojia News

[Article issu de la Newsletter] On le redoutait, c’est arrivé : les jours qui ont suivi l’élection présidentielle au Togo, qui opposait le président sortant Faure Gnassigbé (déclaré sans surprise vainqueur) à six candidats d’opposition, sont marqués par une coupures des données mobiles, rapporte NetBlocks, empêchant les citoyens d’accéder à WhatsApp, Facebook, Facebook Messenger, Telegram ou encore Signal.

► Lire également : Le Togo accueillera la première agence d’Afrique francophone dédiée à l’IA

Malgré l’appel, lancé par 27 ONG le 19 février dernier, de ne pas priver les citoyens de leur libre accès à internet, aux messageries instantanées et aux réseaux sociaux, les opérateurs togolais ont semble-t-il bloqué ou fortement dégradé l’accès à internet depuis ce dimanche 23 février, alors que commençaient les dépouillements. Interrogé par l’Agence France-Presse, le ministre togolais du Travail et de la Fonction publique a affirmé que son gouvernement n’était pas derrière ces coupures et accuse les opérateurs du pays.

https://platform.twitter.com/widgets.js

📬 L’essentiel de la Tech africaine est dans notre newsletter

Lire aussi

1 commentaire

L’Afrique a connu 25 coupures majeures d’internet en 2019 | Teknolojia mars 4, 2020 - 7:34

[…] Lire également : Le Togo censure les réseaux sociaux au lendemain de la présidentielle […]

Répondre

Laisser un commentaire