La 5G va faire exploser la demande mondiale de cobalt

La 5G, qui commence à être déployée dans de nombreux pays, va changer bien des aspects de nos économies. Et elle va, selon les projections du CRU, bouleverser aussi le petit monde de l’extraction du cobalt.

« La 5G sera une source majeure de demande de cobalt dans les années à venir », a déclaré George Heppel, analyste au cabinet britannique à l’agence Reuters. L’expert prévoit ainsi que la demande de cobalt pour les appareils portables passe de 45 000 tonnes cette année à 73 000 tonnes en 2025.

Des batteries plus puissantes pour nos smartphones, mais aussi des capacités accrues de stockage pour les nouvelles antennes : la 5e génération de télécommunication va donc faire décupler la demande du minerai, alors que celle-ci est déjà accaparée par les constructeurs de voitures électriques. Si bien que le cabinet CRU entrevoit une compétition agressive entre ces deux secteurs pour l’accaparement du cobalt dans les années en venir.

Conséquence directe des besoins de la 5G, la demande totale en cobalt devrait doubler en 5 ans, passant de 130 000 à 260 000 tonnes pour la fourchette haute.

La production congolaise mise à l’épreuve

Un pays va être en première ligne dans cette nouvelle bataille qui s’engage : la République démocratique du Congo, qui concentre à elle seule, actuellement, 60% de la production, et 70% des réserves mondiales.

Déclaré « ressource stratégique » en 2018 – ce qui a permis d’augmenter les recettes de l’Etat – le cobalt congolais suffira-t-il ? Si les réserves sont importantes, l’exploitation elle, qui se fait sur le territoire, ne devrait pas suivre la cadence. D’ailleurs, Kinshasa a accordé, fin août, une dérogation illimitée pour l’exportation de plusieurs minerais, dont le cobalt. La RDC avait interdit leur sortie du territoire en 2013 afin d’encourager la production locale, mais depuis, des dérogations temporaires avaient été accordées.

Autre sujet de préoccupation : avec une demande en croissance exponentielle, quid des conditions d’extraction du minerai ? Le secteur est toujours l’objet de vives critiques de la part des ONG, concernant notamment le travail des enfants, en dépit des engagements toujours plus nombreux des exploitants et de leurs clients à respecter les droits humains. (Photo : Fabian Horst / CC)

Related Posts

1 commentaire

Tech africaine : 10 infos qui ont marqué l'année 2020 30 décembre 2020 - 10h54

[…] : la 5G sera “une source majeure de demande de cobalt dans les années à venir”, prévient le cabinet britannique CRU. Un nouveau bouleversement pour l’économie de la RDC, qui possède 70% des réserves mondiales […]

Répondre

Laissez un commentaire